Accueil -> Actualités
Recherche personnalisée

Page : 1-2-3-4-...-92-93-94-95

Une plainte contre l’ex sénateur Joseph Lambert au parquet de Jacmel

Le 02/07/2015 à 11h28. | la redaction

Le Jeudi 25 Juin 2015, l’équipe politique de Joseph Lambert a déposé une plainte contre X au parquet de Jacmel tandis que le lendemain, accompagné de son avocat Germain Pierre, l’étudiant Wesnel Jeudy, de son côté, a déposé une plainte contre le conseiller spécial du président Martelly, Joseph Lambert et consorts, pour tentative d’assassinat sur sa personne et association de malfaiteurs. L’étudiant demande Justice et réparation. ‘’J’ai confiance en la Justice. Je crois que le commissaire du Gouvernement va donner suite à notre plainte’’, a commenté dans la presse, maitre Pierre Germain, avocat de Wesnel Jeudy.

Des rapatriés haïtiens sous le soleil d’Anse-à-Pitres

Le 02/07/2015 à 11h27. | Claude Bernard Sérant

Au bord d'un chemin poudreux fouetté par les vents, dans un océan de ''bayahondes'', de cactées et de ronces, des rapatriés de Saint-Domingue ont installé leur demeure. Des tentes, des taudis rafistolés de bouts de tôle, de planches, de bâches et de carton servent d'abris. Tout ce qui est utile et qui peut servir à se protéger du soleil d’Anse-à-Pitres, ville frontalière, est bienvenu pour construire sa baraque. C’est dans ce décor hostile, non loin de la ville dominicaine de Pédernales, dans le département du Sud-Est, le lundi 29 juin 2015, que la première dame de la République, Mme Sophia Martelly, a visité des centaines de familles démunies.

Le directeur général de la police nationale d’Haïti, Godson Orélus visite le sud-est

Le 25/06/2015 à 05h11. | Elmond Zidor

‘’J’effectue cette visite dans le sud-est particulièrement dans la commune des Anses à –pitres, ce mercredi 24 Juin, afin de contrôler le fonctionnement de la police nationale d’Haïti dans la zone frontalière, après le départ de la Minustah dans cette zone, aussi au moment où l’actualité est dominée par le dossier de rapatriement des haïtiens et les questions électorales. Je veux que la PNH soit bien représentée sur la frontière’’, a déclaré le directeur général de la police nationale Godson Orélus.

Un étudiant blessé à la tête par le sénateur Lambert Joseph

Le 25/06/2015 à 04h33. | Elmond Zidor

Jeudy Wesnel, 27 ans, etudiant en communication social et blesse a la tête par le conseiller spécial du président Martelly, Joseph Lambert dans la matinée du mercredi 24 Juin.

Dans le Sud-est, les Anses-à-Pitres reçoivent des refugiés

Le 22/06/2015 à 10h33. | Pierre-Paul Ancion

Environ six cents haïtiens viennent de quitter volontairement la République dominicaine pour fuir les agressions des dominicains. Ces citoyens vivent actuellement dans des camps à Tètalo dans la section communale Boucan Guillaume et à Parc Cadeau dans l’entrée des Anses-à-Pitres, selon Ronald Delice, et Frantz Magellan Pierre-Louis, deux des trois membres de la commission de coordination de la Protection civile dans le Sud-est.

Sud-est /commémoration du 20e anniversaire de la PNH

Le 12/06/2015 à 03h13. | Elmond Zidor

A L’occasion du 20e anniversaire de la police nationale d’Haïti, ce vendredi 12 Juin 2015, la direction de la police nationale du Sud-est en partenariat avec la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation en Haïti MINUSTAH ont procédé, ce mercredi 10 juin 2015, à l’inauguration d’un sous commissariat dans la 7e section communale de Mapou. Dans la localité de Granfon, un bureau flambant neuf logeant le vice délégué de l’arrondissement de Belle-Anse a été également inauguré.

Jacmel, La Saline

Le 06/06/2015 à 05h28. | Pierre-Paul ANCION

``….La saline est la plage préférée de Kimika. Située à l’est de la ville, on y accède par un sentier issu du prolongement de la route déserte et inhabitée du cimetière. On rapporte qu’en cet endroit cachent les esprits d’une indienne, du nom de ‘’ Baiser de lune’’ et d’un jeune espagnol, Roberto Dorado Lapaz, de la période colombienne. Venu, lui, selon le mythe à Hispagnola en quête de richesse, ce jeune conquérant est épris d’une jeune indienne, esclave sur une habitation de Danglise, section communale des Abricots, département de la Grande-Anse. Un soir, le jeune homme fut attiré par les cris de détresse d’une jeune femme dans la grange de cette habitation. Il s’empressa d’aller la secourir et découvrit que c’est sa jeune indienne qui se fit violer par son meilleur ami. Le jeune homme tua le violeur et s’enfuit avec l’indienne qui lui jura fidélité et amour éternels. Le couple en cavale se refugia à la saline, sauvage et paradisiaque. Il y vécut des dizaines d’années durant à l’abri des regards et sans enfant, dégustant leur amour en paix. Un soir de pleine lune, le couple reçut la visite d’un ange, drapé d’une lumière bleuâtre, et qui pour les récompenser de l’harmonie et de l’amour extraordinaires dont ils firent preuve, leur donna le pouvoir de régner éternellement sur cette plage et de faire jouir d’un amour et d’une harmonie éternels tout couple lui faisant cette demande en s’y baignant un 28 Janvier de pleine lune à minuit; mais il faut que ce 28 Janvier soit un vendredi. Beaucoup sont ceux qui avouent avoir déjà vu ce couple assis sur l’une des grosses roches de la Saline…`` Extrait de Kimika et son huitième sacrement`` dernier roman de Pierre-Paul Ancion, éditions Pulùcia

RÉPONSE DE M. Amin MAALOUF AU DISCOURS DE M. Dany LAFERRIÈRE

Le 28/05/2015 à 12h26. | Academie Francaise

Monsieur, Les terres d’Amérique d’où vous venez, Monsieur, nous les chérissons depuis toujours dans cette Compagnie, comme dans ce pays. Nouvelle-France, Saint-Domingue, Québec, Canada, Haïti... Tant d’affinités ! Tant de réminiscences ! Tant de passion réciproque ! Tant de fidélité !

Discours de réception de Dany Laferrière

Le 28/05/2015 à 12h24. | Academie Francaise

M. Dany LAFERRIÈRE, ayant été élu à l’Académie française à la place laissée vacante par la mort de M. Hector BIANCIOTTI, y est venu prendre séance le jeudi 28 mai 2015, et a prononcé le discours suivant : Mesdames et Messieurs de l’Académie, Permettez que je vous relate mon unique rencontre avec Hector Bianciotti, celui auquel je succède au fauteuil numéro 2 de l’Académie française. D’abord une longue digression – il y en aura d’autres durant ce discours en forme de récit, mais ne vous inquiétez pas trop de cette vieille ruse de conteur, on se retrouvera à chaque clairière. C’est Legba qui m’a permis de retracer Hector Bianciotti disparu sous nos yeux ahuris durant l’été 2012. Legba, ce dieu du panthéon vaudou dont on voit la silhouette dans la plupart de mes romans. Sur l’épée que je porte aujourd’hui il est présent par son Vèvè, un dessin qui lui est associé. Ce Legba permet à un mortel de passer du monde visible au monde invisible, puis de revenir au monde visible. C’est donc le dieu des écrivains.

Haiti vit au rythme d’une catastrophe humanitaire imminente

Le 28/05/2015 à 06h53. | Nelson Jean-François

Dans moins de 25 jours, Haïti va voir naitre le début du processus de l’une des plus grandes catastrophes humanitaires de son histoire. Deux cent cinquante milles (250.000) sont la quantité estimative d’êtres humains, d’Haïtiens et de Dominicains d’origine haïtienne qui sera expulsée de la République dominicaine vers Haïti à partir du mois de Juin. Quelle est la position du gouvernement Haïtien et de la société civile sur cette situation? Que pensent les ONG et les Organisations des Droits de l’homme de cette ombre apocalyptique qui va s’abattre sur le pays dans les mois à venir?

Atelier d’écriture avec l’atelier Toto B et CCCM

Le 23/05/2015 à 05h17. | Bonzouti.com

Du 09 au 15 Avril dernier, l’Atelier Toto B a organisé à Jacmel, sur plusieurs sites notamment l’Alliance française de Jacmel, et l’Hôtel de la Place, un atelier en écriture dramatique. Animé par la dramaturge canadienne Dominick Parentheau-Leboeuf, cet atelier est l’un des trois réalisés dans le pays dans le cadre du projet ‘’Les Hélène’’, encourageant les jeunes filles à écrire. Bonzouti.com a rencontré Madame Etienne…

Histoire de deux centenaires de Jacmel

Le 07/05/2015 à 10h35. | Claude Bernard Sérant

Jacmel prépare sa fête patronale sous le regard de Saint-Jacques et de Saint-Philippe. C’est à grande eau, ce mercredi 29 avril, qu’une douzaine de fidèles armés de balais et des membres du corps des pompiers font le grand ménage. Une odeur de parfum monte de l’enceinte de cette église vétuste, balafrée, rudement secouée par le tremblement de terre du 12 janvier 2010.

Caisse populaire Espoir, 39 ans au service du Sud-Est

Le 07/05/2015 à 10h19. | Claude Bernard Sérant

La Caisse populaire Espoir (CPE) a fêté son 39e anniversaire à Jacmel, le dimanche 3 mai 2015. Membre de l’Association nationale des caisses populaires (ANACAP), cette entité économique axée sur le principe de la coopération a fait du chemin. Située à la rue Valière dans la commune de Jacmel, la CPE, qui ne fait pas partie de la Fédération des coopératives, évolue dans le département du Sud-Est depuis 1976.

Déclaration du Conseil des Recteurs Des Universités Publiques Régionales (UPR) Contre les actes de violence d’un groupe d’étudiants À l’Université Publique du Sud-est à Jacmel (UPSEJ)

Le 04/05/2015 à 06h49. | Conseil des Recteurs Des Universités Publiques Régionales (UPR)

Le conseil des recteurs des Universités Publiques Régionales (UPR), réuni à l’ Université Publique des Nippes (UPNIP), à Miragoane, du 30 Avril au 2 Mai 2015, à l’occasion du 1er Atelier du réseau des UPR sur les services à la vie étudiante, désapprouve le comportement inacceptable d’un groupe d’étudiants de l’université publique du Sud-Est à Jacmel (UPSEJ) le 30 Avril 2015 qui ont tenté de saboter le campus numérique de cette université, un outil hautement indispensable dans la formation universitaire à l’heure des technologies de l’information et de la communication ainsi que de l’économie du savoir et de la connaissance.

Pulùcia présente au à la 41ème édition de Livres en Liberté

Le 01/05/2015 à 06h54. | DD

Le gladiateur du monde culturel haïtien, Clément Benoit II a reçu avec sa jovialité coutumière la délégation des Éditions Pulùcia venue de Jacmel et de Port-au-Prince pour participer à la 41 ème édition de Livres en Liberté.

Un nouveau conseil à la tête de l’administration communale de Jacmel

Le 29/04/2015 à 10h16. | PV

Richardson (Sony) Francois, Magalie Félix Maxo Joseph sont les trois membres du nouveau conseil communal de Jacmel, installé ce mercredi, suite à un arreté présidentiel publié cette semaine.

Journée Nationale du Souvenir à la Mémoire des Victimes de Fort Dimanche

Le 24/04/2015 à 07h25. | Ministere de la Communication

Port-au-Prince, le vendredi 24 avril 2015.- Le Ministère de la Communication informe la population en général et la presse en particulier que par arrêté présidentiel, en date du 21 avril 2015, le 26 avril est déclaré: « Journée Nationale du Souvenir à la Mémoire des Victimes de Fort Dimanche ».

Université Publique du Sud-est à Jacmel (UPSEJ), un rêve meurtri

Le 23/04/2015 à 08h11. | Nelson Jean-François, Professeur à l’UPSEJ

C ’était un mois de Janvier de l’année 2012 que cette structure universitaire a pris naissance dans la cité d’Alcibiade Pommayrac. Elle était arrivée comme une Bonne Nouvelle, la concrétisation d’un Rêve que les Jacméliens, surtout les jeunes chérissaient depuis bien longtemps. Soutenue par un ensemble de professeurs compétents et un staff de dirigeants expérimentés, l’Université Publique du Sud’est à Jacmel (UPSEJ), à travers ses trois facultés (Gestion, Agronomie, Science de l’éducation), a donné un grand espoir aux jeunes de tout le département du Sud’est. Ils ont pu oser penser devenir «Quelqu’un»! Quelqu’un qui pourrait être utile à lui-même, à sa famille et à la communauté. Au début, les étudiants étaient très dévoués et très motivés à participer aux cours. C’était leur façon à eux de croire et se rapprocher de ce rêve Uspejois et en même temps du leur. Aujourd’hui, plus de 3 ans après, que reste-t-il du rêve Upsejois? Une université dont le quotidien est rythmé de crises récurrentes, sans repère, sans gouverneur ni gouverné, en panne de leader, une université où ne rien faire, ne rien faire faire, ne rien laisser faire et faire semblant de faire, constitue le principal crédo. Bref, il ne reste pas grand-chose, si non le vestige d’un rêve meurtri par la recherche de la satisfaction du Moi. C’est dommage, triste mais pas inédit encore moins surprenant! UPSEJ cherchait une voie qu’elle n’a pas su trouver car la politicaillerie et la bonne gouvernance n’ont jamais fait bon ménage. Dire que ce sont des détenteurs de licence, de master, de doctorat et des personnes très expérimentées tant au niveau national qu’international qui détruisent avec autant d’élégance ce rêve prometteur…Il y a matière à réflexion! Finalement, il ne serait pas sorcier de se demander à quoi sert-il d’avoir tous ces diplômes et toutes ces expériences, si c’est pour contribuer à assassiner aussi froidement le rêve d’une jeunesse avide de savoir et de connaissance?

L’écrivaine canadienne Dominick Parenteau-Lebœuf rencontre la rédaction de Bonzouti.com

Le 20/04/2015 à 11h21. | Bonzouti.com

Du 09 au 15 Avril dernier, l’atelier Toto B a organisé de concert avec le Centre Culturel Charles Moravia un atelier en écriture dramatique pour cinq jeunes filles de Jacmel. L’écrivaine canadienne Dominick Parenteau-Lebœuf a animé avec son cœur et ses talents cet atelier que des jeunes sélectionnées par les Éditions Pulùcia ont bénéficié. Sur demande de Pulùcia, la rédaction de Bonzouti.com a rencontré Madame Parenteau-Lebœuf. Lisez ci-dessous son interview.

Avis

Le 14/04/2015 à 10h39. | Editions Pulucia

Jusqu’au 18 Avril 2015, les poètes, dramaturges, nouvellistes, et romanciers qui n’ont jamais publié leurs œuvres et désireux de bénéficier du programme de soutien des éditions Pulùcia, peuvent envoyer leurs manuscrits à : editionspulucia@gmail.com/contact@editionspulucia.org. Trois des manuscrits reçus seront édités et participeront à une vente signature lors de la deuxième édition du projet Konbit pour la promotion de la poésie et de l’Art, du 15 au 16 mai prochain, à l’Alliance française de Jacmel.